facebook icon
youtube icon
youtube icon
LES MAISONS DU VOYAGE
Voyages en Argentine
L' Argentine en bref
Carnet pratique

Le spécialiste du voyage en Argentine

La Maison des Amériques Latines vous propose une sélection de voyages en Argentine. Au sud, c’est la Patagonie, où la splendeur des terres australes se reflète dans les plus beaux glaciers de la planète. Pour un voyage en Argentine, n’oubliez pas la Péninsule de Valdès où pendant le printemps et l’été australs, toute la faune marine se donne rendez-vous dans le sillage des baleines franches et des manchots de Magellan. Mais tout voyage en Argentine, ne peut s’envisager sans le Nord-ouest, où autour de Salta, entre déserts et vallées, les villages intemporels racontent l’histoire de l’Argentine depuis l’époque précolombienne à nos jours.

Nos premiers prix

Circuits en Argentine Découvrez tous nos circuits pour cette destination

Séjours en Argentine Découvrez tous nos séjours pour cette destination

Croisières en Argentine Découvrez tous nos croisières pour cette destination

Autotours en Argentine Découvrez tous nos autotours pour cette destination

Extensions en Argentine Découvrez tous nos extensions pour cette destination

* Prix à partir de, sous réserve de disponibilité, voir conditions particulières sur la fiche produit
Argentine

Nom officiel : République argentine
Régime : République fédérale
Capitale : Buenos Aires
Superficie : 2 766 890 km² (5 fois la France)
Population : 40,7 millions
Religions : 92% catholiques
Langues : Espagnol

Géographie

Voyager en Argentine, c'est l'occasion de découvrir une grande variété de paysages et de climats. Des plaines sèches du Gran Chaco, au nord, à la Terre de Feu et au commencement de l'Antarctique, au sud, en passant par la cordillère des Andes (dont le mont Aconcagua culmine à 6960 mètres) et les plaines de la Pampa au centre... Ce territoire long de 3700 km et large de 1400 km est le quatrième plus grand pays d'Amérique, après le Canada, les Etats-Unis et le Brésil.

 

L'Argentine possède près de 5000 km de côtes, et des frontières avec le Chili, la Bolivie, le Paraguay, le Brésil et l'Uruguay. Elle occupe une surface de 2 766 890 km2 (dont 30 200 km2
de mer) et revendique 981 182 km2 de terres situées dans l'Antarctique et dans l'Atlantique sud.

 

L'Argentine compte la plupart des plus hauts sommets du continent (dix sommets de plus de 6600 m), pour la plupart des volcans. Le mont Aconcagua (6960 m) est le point le plus haut du monde en dehors de l'Himalaya. Le point le plus bas (-100 m) du continent américain se trouve également en Argentine, à Laguna del Carbon (province de Santa Cruz).

 

Son fleuve principal est le Parana, qui avec ses affluents forme le troisième plus grand réseau hydrographique du monde, après l'Amazone et le Mississippi. Le pays possède de nombreux lacs, pour la plupart situés en Patagonie. Au centre de l'Argentine, la Mar Chiquita est un lac salé si étendu (10600 km2) qu'il a reçu le nom de "petite mer".

 

Dans le nord, le climat de l'Argentine est tropical humide, tandis qu'il est aride dans l'extrême sud. Avec son climat tempéré, la Pampa concentre la population et la production du pays. Dans toute la Patagonie, on enregistre les plus forts vents au monde (dans certaines villes, la moyenne dépasse les 30 km/h tous les mois, et 100-150 km/h lors des tempêtes).

 

Parmi ses ressources naturelles, l'Argentine compte : l'étain, le fer, le plomb, l'uranium, le zinc, le pétrole.

 

Le pays est divisé en 23 provinces, rassemblées en régions, excepté Buenos Aires qui jouit d'un statut spécial. Ces provinces détiennent tous les pouvoirs qui ne relèvent pas du gouvernement fédéral : élections exécutives et législatives, administration de la justice et de l'éducation primaire...
On distingue 5 grandes régions : la Pampa humide, qui comprend les plaines à l'ouest et au sud de Buenos Aires ; le Gran Chaco au nord, dont les plaines permettent l'élevage de bétail et la culture du coton ; la Mesopotamia, entre le fleuve Parana et le fleuve Uruguay, région tropicale où se situent les chutes d'Iguaçu et les étangs et marécages de l'Ibera ; la Patagonie, avec à son extrémité sud la Terre de Feu ; enfin Cuyo, au niveau de la cordillère des Andes, région de viticulture et d'agriculture.


La grande majorité de la population argentine, qui s'élève à 40 millions d'habitants, est d'origine européenne, notamment italienne et espagnole. En 2008, l'espérance de vie des femmes était de 80 ans et celle des hommes de 72 ans. Le taux de fécondité était de 2,16 enfants par femme, et le taux de croissance de la population de 0,95%.

Historique

Partir en Argentine, c'est se confronter à une histoire pleine de rebondissements, plusieurs fois millénaire. Les témoignages les plus anciens de vie humaine en Argentine datent du XIème millénaire avant Jésus-Christ ! De la Patagonie au nord-ouest, les traces laissées par les tribus indigènes qui peuplaient l'Argentine, chasseurs-cueilleurs nomades ou agriculteurs sédentaires, prouvent l'occupation du territoire sur une période allant de 1800 avant J.-C. à l'invasion inca du nord-ouest argentin, en 1400.

 

Si Amerigo Vespucci fut le premier Européen à approcher des côtes argentines, en 1502, c'est l'Espagnol Diaz de Solis qui découvrit en 1516 le Rio de la Plata, "le fleuve d'argent" (du latin argentum) qui donna son nom au pays. C'est le début d'une conquête lente et difficile de l'Argentine par les Espagnols. Contrairement à leur conquête du Pérou et de la Bolivie, les conquistadores ne soumirent jamais totalement les peuples indigènes qui occupaient le territoire actuel de l'Argentine. L'occupation espagnole était concentrée le long de la voie fluviale du Paraguay-Parana et le long du Camino Real, la route destinée à transporter les richesses minières du Haut-Pérou (Bolivie actuelle) vers le Rio de la Plata. C'est là que fut érigée en 1536 la colonie de Buenos Aires. Si certaines régions furent facilement conquises et leurs populations rapidement assimilées, les peuples du Nord-Ouest (calchaquies) lancèrent des contre-attaques tout au long du XVIIème siècle.

 

En 1776, le roi espagnol Charles III institua la Vice-royauté du Rio de la Plata, qui contribua beaucoup à l'essor de Buenos Aires. En quelques années, la ville accueillit l'administration vice-royale et des écoles, et sa population s'accrut très vite - jusqu'à atteindre le chiffre de 100 000 en 1810, soit le tiers de la population de l'Argentine d'alors.

 

En 1806 et en 1807, les Britanniques tentèrent d'envahir le pays et prirent deux fois Buenos Aires, d'où ils furent repoussés par le peuple organisé en milices civiles - le vice-roi Sobremonte s'étant retiré à Montevideo. Les Invasions anglaises jouèrent un rôle déterminant dans le mouvement d'indépendance de l'Argentine, montrant la capacité du peuple à s'organiser pour se défendre et décrédibilisant la vice-royauté.

 

En 1810, la Révolution de Mai marque le début du processus d'affranchissement de l'Espagne. Les bandes bleues et blanche du drapeau argentin font d'ailleurs référence aux cocardes de la même couleur distribuées à cette époque. C'est après plusieurs années de guerre contre l'Empire espagnol, marquées par les campagnes prodigieuses des généraux José de San Martin et Simon Bolivar, que l'indépendance est déclarée le 9 juillet 1816. S'ensuivirent alors la période du Directoire de Juan Martin de Puerreydon (1816-1819), marquée par la fin de la Guerre d'indépendance avec la libération du Chili et du Pérou, puis des décennies de guerre civile opposant fédéralistes et unitaristes - période durant laquelle l'Argentine était représentée par le gouverneur de la province de Buenos Aires, le dictateur Juan Manuel de Rosas (1829-1852). C'est après le renversement du gouvernement rosiste que fut proclamée, en 1853, une Constitution de caractère républicain, représentatif et fédéral.

 

Au tournant du XXème siècle, la République conservatrice (1880-1916) marque l'essor économique de l'Argentine, qui devient l'une des dix premières puissances mondiales grâce à la conquête de nouveaux territoires agricoles (consécutive à la fin des guerres indiennes), l'industrialisation des techniques et l'augmentation des investissements étrangers, et l'arrivée massive d'immigrants européens. Avec l'institution en 1916 du suffrage universel et secret (masculin), les radicaux, menés par Yrigoyen, arrivent au pouvoir et entament de nombreuses réformes sociales, vers une démocratisation de l'Argentine.

 

Après la crise de 1929, à laquelle ne sut répondre le gouvernement radical, le général José Félix Uriburu renversa le gouvernement constitutionnel en 1930, inaugurant une série de coups d'Etat et de dictatures militaires qui se prolongerait jusqu'en 1983. Les années 30, "décennie infâme", furent marquées par la corruption et la fraude électorale, l'autoritarisme militaire et la montée du fascisme.

 

Acteur du "putsch" militaire de 1943, Juan Domingo Peron, figure populaire de l'après-guerre, fut élu président en 1946. Jusqu'en 1955, soutenu par la classe ouvrière, il mit en place une politique nationale-populaire, encadrant les droits des classes populaires, donnant le droit de vote aux femmes, favorisant le développement des syndicats, opérant des nationalisations... Fasciné par Mussolini et Franco, mettant en œuvre le culte de sa personnalité, aux côtés de sa femme Evita, Peron maintint cependant le multipartisme et les élections démocratiques. Durant cette période, l'Argentine servit de point de chute aux anciens nazis.

 

En 1955, un coup d'Etat chasse Peron du pouvoir et l'Argentine entre dans une période d'instabilité économique et politique, jusqu'à la mise en place de la dictature militaire (1966-1973) du général Ongania. Le parlement et les partis politiques sont dissous, le gouvernement met en place un système de répression et de censure et oppose la violence aux protestations syndicales. En mai 1969, le Cordobazo, équivalent du mai 68 français, voit le soulèvement spontané des ouvriers et des étudiants contre le régime en place. C'est la première des puebladas, ces insurrections urbaines qui ont jalonné le début des années 70 et qui ont parfois donné naissance à des groupes d'action directe et de lutte armée. Cette situation aboutit à la levée de l'interdiction des partis politiques et la tenue d'élections présidentielles qui voient Peron revenir au pouvoir en 1973. Décédé quelques mois plus tard, il est remplacé à la présidence par sa femme Isabel qui doit faire face à de graves problèmes économiques, aux luttes intestines de son parti et à la montée de la violence politique. C'est le début de la "guerre sale", avec l'enlèvement et la torture de dissidents politiques. En 1976, Isabel Peron est évincée du pouvoir par un coup d'Etat qui voit arriver au pouvoir une junte militaire généralisant le climat de terreur, dans le cadre de l'Opération Condor : arrestations, assassinats, tortures, centres de détention clandestins... De 1973 à 1983, ce sont 30 000 personnes qui disparaissent, pour la plupart issues de la jeunesse militante de gauche - déclenchant en 1977 le Mouvement des mères de la place de Mai. En 1982, le régime déclare la guerre au Royaume-Uni au nom de la souveraineté argentine sur les îles Malouines. Cette tentative pour galvaniser les forces patriotiques de la nation précipite la chute du régime, démantelé en trois mois par l'armée britannique.


C'est le retour de la démocratie en Argentine, symbolisé par le président Raul Alfonsin (1983-1989) qui dès son accession au pouvoir nomme une commission nationale sur les disparus. Avec le président Carlos Menem (1989-1999), l'Argentine connaît une décennie de modernisation et de libéralisation : c'est le "miracle argentin", marqué par une série de privatisations et de réformes économiques. Le taux de chômeurs reste malgré tout élevé, entraînant le mécontentement populaire et l'émergence de groupes contestataires, les piqueteros. A la fin des années 90, le pays entre en récession, provoquant la fuite de capitaux étrangers et le début de la crise économique, qui frappe de plein fouet en décembre 2001. En dix jours, quatre présidents se succèdent et le gouvernement argentin se déclare en état de cessation de paiement. Eduardo Duhalde (2002-2003) met en place un plan économique productiviste, avant que Nestor Kirchner (2003-2007) puis sa femme Cristina (2007-aujourd'hui) lui succèdent à la tête du pouvoir, prolongeant le travail de relance économique et d'alliance diplomatique avec les pays du Mercosur, notamment le Brésil et le Venezuela.

Argentine

AEROPORT

certains aéroports encaissent directement leur taxe via un bureau sur place collant la preuve de votre paiement sur votre carte d’embarquement. Trelew, Ushuaia et El Calafate entre 7 et 10 USD.

ALTITUDE

Certains sites du Nord de l'Argentine se trouvent en altitude. A titre indicatif quelques sites au dessus de 2 200m : Cachi = 2.280m / Humahuaca = 2.940m / San Antonio de los Cobres = 3.770m.

ARTISANAT

Articles de cuir dans tout le pays. Argenterie issue de l’artisanat gaucho dans la région de Buenos Aires. Objets décorés de dessins inspirés par les ethnies précolombiennes. Dans le NOA (nord-ouest) textiles en laine de brebis ou guanaco, céramiques, masques et objets usuels en bois de cardon (cactus).

BAGAGES

1 valise de 20 kg par personne autorisée – si vous avez des vols intérieurs avec AEROLINEAS ARGENTINAS la franchise bagages n’est que de 15kg par personne (le supplément forfaitaire est de 11€ pour tout dépassement, dans la limite de 20 kilos). Attention à la taille de vos bagages cabine sinon ils seront obligatoirement mis en soute (55 X 20 X 40 limité à 5kg sur plusieurs compagnies comme AEROLINEAS ARGENTINAS).

BOISSONS

Le café est très répandu. L'Argentine est classée parmi les premiers pays producteurs de vin dans le monde. La boisson nationale est la yerba maté, infusion (ou maté) d’herbe amère bue dans une calebasse avec une pipette de métal (ou bombilla). La bière notamment la Quilmès est omniprésente (souvent servie en 75cl).

CARTES BANCAIRES

Il est possible de retirer des pesos dans les distributeurs VISA ou MASTERCARD. Dans tous les cas ne retirez que de petites sommes à la fois et dans un sas sécurisé (surtout à Buenos Aires).

CARTES POSTALES

Envoyées de villes desservies par un aéroport, comptez environ 1 semaine. Le timbre pour l’Europe coûte 4 pesos (distribué par les boutiques affiliées Correo Argentino).

CLIMAT

Dans l'hémisphère austral, les saisons sont inversées. A cause de l’abondance des pluies, la région du Nord-Ouest (Salta) est à prescrire entre mi décembre et fin février. Le reste de l’année reste printanier avec des températures plus fraîches au petit matin et en soirée. Quant à la Patagonie et la Terre de Feu, les conditions sont normalement idéales entre octobre et mars. Toutefois la région d’El Calafate et Ushuaia peuvent être soumises à des températures froides même en plein été en journée, tout dépend de l’ensoleillement et du vent. Buenos Aires et sa région connaissent le même climat que la France avec plus d’humidité donc sans température négative (en janvier il peut faire jusqu’à 40° en janvier et en juillet jusqu’à 5°). Iguazu, en zone sub-tropicale, bénéficie d’un climat chaud et très humide avec des averses entre novembre et mars, le reste de l’année, des températures printanières à estivales avec une humidité constante, les mois les plus frais étant juillet et août (la journée, 30° étant toutefois possibles)

DOUANE

Pour les citoyens français, un passeport en cours de validité est demandé (séjour touristique de 90 jours au maximum). Si vous vous rendez à Iguaçu, il vous faut un passeport valable 6 mois après votre date de retour (pour le côté brésilien). Un papier de renseignement est rempli dans l’avion puis validé par la douane, le double devra être conservé pour la sortie du territoire. Si votre vol transite par les USA, veuillez nous consulter pour vérifier la validité de votre passeport.

EAU

Préférez l'eau minérale en bouteille scellée (surtout au nord du pays).

ELECTRICITE

220 Volts. Il est prudent de se munir d'un adaptateur international même si la plupart des prises sont hybrides, les nouvelles normes Argentine pour les prises présentant deux fiches plates orientées ainsi <

GASTRONOMIE

La viande grillée de bœuf ou d’agneau, toujours servie sans garniture mis à part des crudités. Pour la cuisson : bleu = vuelta y vuelta, saignant = jugoso, a punto = à point. La parrillada est un barbecue avec une sélection de viandes, boudins (morcilla), saucisses (chorizo) et parfois abats (achurras), le tout servi à volonté sur un réchaud à table. Les empanadas sont des chaussons variés à la viande ou au fromage. Les poissons sont également servis souvent simplement grillés en filet, à Buenos Aires, Valdès et Ushuaia, également dans cette ville ne manquez pas la fameuse araignée de mer (centolla). Dans le Nord-Ouest la cuisine criolla se traduit par nombre de ragoûts et cassoulets ou soupes épaisses (locro, cabrita, cazuela, carbonara etc…). L’Argentine est éprise de douceurs sucrées, tels les célèbres alfajores (biscuits fourrés), le dulce de leche (confiture de lait), les viennoiseries (media luna, un petit croissant accommodé à diverses recettes) ou encore les chocolats.

HORAIRES

-4h sur l'horaire d'hiver français et -5h sur l'horaire d'été. Lorsqu'il est 12h00 à Paris, il est 8h00 à Buenos Aires l'hiver et 7h00 l'été.

LANGUE

La langue officielle d'Argentine est bien sûr l'Espagnol, ici appelé castellano. Par rapport à ses voisins l’Argentine a développé un accent particulier et des termes uniques (dits argentinisme) dus aux influences guarani, brésilienne et italienne.

LOCATION DE VOITURE

Détails et conditions de location HERTZ ARGENTINE

LE TARIF INCLUT :
le kilométrage illimité, les assurances CDW (responsabilité civile avec couverture maximum 700 000 USD pour dommages au tiers) et TP (vol avec franchise*), la TVA 21%.

LE TARIF N'INCLUT PAS (payable sur place) : le « cargo de patente » (taxe de franchise) 1 USD HT/Jour, l’essence, les péages et frais de parking, la taxe aéroportuaire 12%, les frais d’abandon (à définir au moment de la réservation), le GPS 17 USD TTC/jour (franchise 220 USD). A réserver de préférence à la réservation, l’assurance PAI (personnes transportées) non offerte en Argentine, le 2ème chauffeur inscrit au contrat de location, doit répondre aux mêmes exigences que le conducteur principal 5 USD HT/jour (avec nouvelle caution CB), la fourniture de pneus cloutés ou à neige 11 USD TTC/jour, le permis de sortie du territoire vers le Chili 76 USD TTC (à effectuer dés la réservation et prévoir sur place une copie du passeport et du permis).

NOTES ET CONDITIONS&nbsp;: Age requis 21 ans, minimum 1 an d’ancienneté du permis de conduire (permis international non requis). Carte bancaire internationale obligatoire (au non du conducteur, seul habilité à conduire le véhicule loué, avec chiffres en relief – Visa électron et Mastercard Maestro refusées) 1. ). Garantie demandée sur carte bancaire à la prise du véhicule : B/E 850 USD (4 600 si Trelew) - H 1 100 USD (5 300 USD si Trelew) – V 2 200 USD (7 450 USD si Trelew) – J 5 300 USD (10 500 USD si Trelew). ****PENSEZ A PREVENIR VOTRE BANQUE POUR QUE CE MONTANT NE SOIT PAS BLOQUE POUR RAISON DE SECURITE**** .&nbsp;Le Pick up double cabine permet à 2 personnes de mettre les bagages sur le siège arrière en revanche à partir de 4 personnes les bagages devront être mis à l’arrière donc prévoyez une bâche de protection avec l’agence Hertz lors du retrait du véhicule.


* *Franchise maximum en cas de vol du véhicule (incluant le vol ou la dégradation d’accessoires) : cat. B/E USD - H 1 250 USD – V 2 500 USD – J/L 3 200 à 10 500 USD. Si capotage (vuelco) cat. B-E 4 400 USD / H 5 000 USD / J 6 700 USD


(A lire également pour plus d'information)

MEDICAMENTS

Si vous suivez un traitement spécifique, emportez votre propre stock. Munissez-vous également d'une trousse à pharmacie contenant des médicaments d'usage courant (pansements, désinfectant, aspirine, dérangements intestinaux, fièvres…). N’oubliez pas un gel anti-bactérien pour vous nettoyer les mains avant de manger quoi que soit, si pas de savon disponible.

METRO

A Buenos Aires, le métro est sûr (attention aux pickpockets toutefois), efficace et économique, en revanche peu de correspondance possible entre les 5 lignes existantes. Ne manquez pas la ligne 1 où certains trains anciens circulent encore.

MONNAIE ET CHANGE

L’Euro est facilement changé. Tout paiement devra être fait en pesos, si fait en dollar US, la monnaie sera rendue en pesos. A titre indicatif, 1 Peso = 0.20 €. En dehors des banques à Buenos Aires, il est difficile ou impossible de changer des travellers cheques en province.

PHOTOS

Attention pour les régions reculées du Nord Ouest Argentin, les Indiens n'aiment pas être photographiés, et ce pour deux raisons : vol d'une partie de l'âme ou rites sorciers, donc obtenez leur accord ; Pour les enfants, ne monnayez ni n’offrez de bonbons, crayons etc.. pour vos photos.

POURBOIRES

Ils sont de rigueur et récompensent un service rendu de bonne qualité. Pour les circuits organisés en groupes, voici une indication (2 EUR / personne / jour pour le chauffeur et 4 EUR / personne / jour pour le guide local). Au restaurant, il est d'usage de laisser 10% de la note en pourboire (unique revenu du serveur si la carte spécifie que le service n’est pas inclus sinon il s’agit d’un pourboire classique comme en France).

SANTE

Aucune vaccination n’est exigée à l'entrée du pays. Il est prudent de vérifier la validité des vaccins de Diphtérie, Tétanos et Polio ou l'hépatite B.

SECURITE

Soyez très vigilants à Buenos Aires (surtout dans le quartier de la Boca par exemple où il ne faut pas s’éloigner du Caminito, ainsi que dans le quartier de San Telmo). Toujours laisser vos objets de valeurs (passeport, sommes d’argent importantes, cartes bancaires) dans le coffre de votre chambre à l’hôtel (ou dans votre valise fermée à clef sinon à la réception contre reçu). Partez avec une copie de votre passeport. Evitez les promenades nocturnes dans des ruelles peu fréquentées. Le reste du pays est tout à fait tranquille et ne connaît (à part les grandes villes comme Salta où il faut rester vigilant) aucun problème.

TAXIS

Les taxis sont nombreux, économiques et équipés de taximètre. A Buenos Aires, ne prenez que des taxis présentant l’inscription RADIO TAXI sur leur porte ou capot. En soirée évitez de héler un taxi dans la rue, mais commandez-le à l’hôtel, au restaurant, au bar, chacun ayant toujours un contact de RADIO TAXI. Voici un contact en cas de besoin RADIO TAXI PREMIUM 5238-0000.

TÉLÉCOMMUNICATIONS

Mieux que les cartes internationales, les boutiques franchisées (locutorios) de la Telefonica ou de Telecom Argentina (Personal). Il y en a partout dans le pays. Avantages : enivron 3 pesos par minute pour appeler la France.
? FRANCE / ARGENTINE 00+54+indicatif ville+numéro correspondant.
? ARGENTINE/FRANCE 00+33+ numéro correspondant sans le 0

VETEMENTS

Si vous ne faites pas de trek, il n’est pas indispensable d’emporter de vraies chaussures de marches, le principal est d’avoir une semelle en relief et de bonnes chaussettes contre le froid. Ne portez pas de bijoux (même s’ils paraissent sans valeur) surtout à Buenos Aires. Prévoyez un lainage chaud, un blouson épais, un coupe/vent et un vêtement imperméable si vous allez en Patagonie (quelle que soit la saison, car même en plein été austral – janvier, février - un vent glacial peut se lever à tout moment).